Comment savoir si la terre est bonne pour construire ?

Etudes des sols

Examiner la terre pour savoir si elle est bonne pour la construction

Pour s’assurer que le terrain est apte à une construction, l’unique solution est l’étude géologique. Des prélèvements et sondages en profondeur vont permettre de connaître la composition de la terre et du sol : le maître d’ouvrage et les ingénieurs en charge du projet de construction peuvent ainsi prévoir précisément les technologies et les matériaux adéquats à l’élaboration des fondations.

Les études de sol sont indispensables avant toute édification. En voici les grands principes !

Comment est analysé le terrain avant une construction ?

Projet de ConstructionConnaître la qualité du sol et de la terre est essentiel avant de construire. Si l’étude géotechnique n’est obligatoire que dans certaines zones en France, les constructeurs conseillent de la faire réaliser pour s’assurer de la stabilité de la future construction et donc de sa pérennité.

Le géotechnicien va analyser chaque couche du terrain et vérifier sa qualité jusqu’à plusieurs mètres de profondeur en utilisant des méthodes telles que le carottage : la présence d’argile est détectée lors de cette étude et le risque d’inondations est mis en lumière pour prévenir les propriétaires de cette terre ou les futurs acquéreurs. Suite à cette étude, un rapport complet, comprenant notamment une carte géologique 2D ou 3D est remis aux demandeurs. Généralement, cette réalisation se fait par bureau d’études des sols et fondations reconnu en France.

Quelles sont les constructions nécessitant une étude de sol ?

Plusieurs types de construction nécessitent une analyse dans les détails du sol et de ses différentes strates pour adapter la profondeur des fondations et déterminer les matériaux à utiliser pour la structure. Ce sont :

  • les maisons individuelles ;
  • les bâtiments privés et publics à étages ;
  • les piscines et bassins de grandes dimensions ;
  • les terrasses de grande taille en dur ;
  • les parkings et garages souterrains et autres ouvrages d’ingénierie urbaine.

Connaître les différentes caractéristiques du sol, mètre carré par mètre carré, va permettre de déterminer le meilleur emplacement pour la construction.

Dans quels cas l’étude de terrain est-elle obligatoire ?

Si l’étude de sol est le plus souvent conseillée avant toute construction avec fondations, une analyse géotechnique (c’est-à-dire avec relevés sur la composition du sol et mise en lumière des principes techniques de construction) est obligatoire dans les zones où des catastrophes naturelles (inondations, coulées de boue, séismes, etc.) sont possibles. La loi impose également cette étude avant la vente d’un terrain constructible situé dans une région où la terre est argileuse ou sableuse et donc impactée par la succession de conditions climatiques extrêmes. Avec les mouvements de terrain, les fondations risquent de bouger et les murs de se fissurer, si certaines précautions n’ont pas été prises en amont. Notez que les sols meubles peuvent être privilégiés pour la construction des piscines, à condition de prévoir des renforts lors de la conception.

Les vendeurs doivent se renseigner sur les obligations en cours auprès de la mairie de leur commune.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.